#
#

Congrès FNTR 2016 : 2 jours pour « ouvrir la route »

  • 23/11/2016

C’est dans un contexte économique moins compliqué qu’au pire de la crise, mais encore très incertain, que la FNTR a déployé sa feuille de route : répondre aux attentes à court terme des entreprises de secteur, anticiper les évolutions de la Profession et maintenir une représentation professionnelle du transport et de la logistique moderne et performante.

La Fédération a émis, sur les sujet essentiels, de nombreuses propositions et des revendications fortes notamment sur ce qui concerne la compétitivité du Transport Routier de Marchandises. Ces revendications seront relayées pendant les campagnes électorales.

La journée professionnelle de travail de mercredi 16 novembre a permis de construire, consolider la position de la Fédération sur des sujets essentiels. La matinée du 17 a débuté par une séquence économie avec la présentation de l’étude de la Banque de France et sa mise en perspective sur le secteur du TRM par Jean Marc Daniel économiste et grand témoin de cette matinée.

Puis une conférence « demain, quel véhicule sur quelle route et pour quel transport ? » avec les interventions de l’institut de Recherche en sciences et Technologie du transport (IFSTTAR), du site e-commerce, showroomprivé.com, Suivie d’une table ronde « demain quel carburant pour quel usage ? » avec GRDF, et l’ex ministre de l’écologie. Alain Vidalies, Secrétaire d’État aux Transports a clôturé le Congrès par une série d’annonces dont un amendement au projet de loi de finances 2017 visant à supprimer définitivement l’écotaxe.